Amakuru AgezwehoBurundi

Atelier d’échange sur l’opérationnalisation du Document de programme pays 2019-2023 par PNUD-Burundi

Mardi 24 septembre 2019 a été ouvert à l’hôtel Club du Lac Tanganyika, un atelier sur l’opérationnalisation du CDP (Document de programme pays) 2019-2023 du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) au Burundi, un document programmatique qui s’aligne sur le Plan national de développement (Plan-cadre des Nations Unies pour l’aide au développement et le plan stratégique 2018-2021 du PNUD).

«L’objectif de cet atelier est de faire participer les différents partenaires au CDP du PNUD dans sa configuration opérationnelle, à fixer les priorités et les tâches spécifiques » a fait savoir la représentante du PNUD au Burundi dans son mot d’accueil.

Pendant 5 jours, les différents intervenants ont analysé la situation du portefeuille du PNUD, affiner l’offre du PNUD Burundi et procéder à la structuration des projets et programmes et la collaboration avec les organismes partenaires.

La secrétaire permanent du ministère des finances qui a ouvert les travaux de cet atelier a indiqué que « ce programme vient pour aider à suffisance dans la redynamisation des projets et programmes communautaires vu qu’il est axé sur les piliers du plan national de développement du Burundi ».

Un programme à trois priorités

Comme l’a indiqué la représentante du PNUD au Burundi, ce programme comprend 3 priorités à savoir le développement des moyens de subsistance ruraux non agricole pour la croissance économique, le meilleur accès des services administratifs, sanitaires & judiciaires et l’amélioration de la résilience au changement climatique & catastrophes

La mise en œuvre de ce Programme va cibler les personnes défavorisées (rapatriées et déplacées), les jeunes à risque, les membres de la communauté Batwa, les personnes handicapées, en application du principe : “ne laisser personne pour compte”

Cet Atelier qui s’est clôturé jeudi 26 septembre 2019, à l’hôtel Club du Lac Tanganyika, réunissait les différents intervenants en matière de développement communautaire avec un objectif d’analyser et valider un document programmatique du PNUD dépendant du plan national de développement, le plan-cadre des Nations Unies pour l’aide au développement et le plan stratégique 2018-2021 du PNUD.

Pendant 4 jours, les différents intervenants ont analysé la situation du portefeuille du PNUD, affiner l’offre du PNUD-Burundi et ont participé à la structuration des projets et programmes ainsi que la collaboration avec les organismes partenaires. Une liste exhaustive des projets en cours et ceux opérationnellement clos a été établie avec effets permissionnaire que d’ici fin 2023, les femmes et les hommes de tous les âges et des groupes particulièrement vulnérables auront accès aux services d’institutions garantissant la responsabilité, la paix, l’égalité de genre, la justice et le respect des droits humains de manière efficace, indépendante et transparente.

Une lueur d’espoir à l’horizon du PNUD.

Malgré des défis relevés par les participants à l’atelier, la représentante pays du PNUD est optimiste. Même si les deux portes-feuilles sont complémentaires et intimement liés, Nicole Kouassi promet que le PNUD va répondre aux besoins des communautés à travers une approche participative et inclusive.

Sur la base des résultats atteints, les étapes suivantes seront de définir les projets à travers des documents qui donnent plus de détails sur les interventions qui vont se faire, suivra ensuite le processus de mobilisation des ressources, dira Nicole Kouassi à la clôture de l’atelier.

Ella a ainsi fait savoir qu’à côté des ressources déjà disponibles au niveau du PNUD, il y’a des ressources mobilisables au niveau du fond de l’environnement, la banque Africaine de développement et d’autres partenaires.

« Ce n’est que le début, les techniciens que nous sommes, nous allons nous mettre au travail pour éclater ce qui a été repris dans le document final. Nous ne doutons pas ça va démarrer rapidement » a rassuré Gaston Hakiza qui représentait l’Administration et le Gouvernement du Burundi.

Tags
Show More

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Close